NOS CIRCUITS GUIDES

Voyage à la Carte

Nos circuits sont étudies en fonction des souhaits et du budget des participants et sont toujours conçus dans une logique d’equilebre du programme. Ils sont parfais pour les clients qui souhaitent effectuer un voyage prive et flexible dans le deroulement des journees et des visites. Le budget a envisager est souvent plus eleve. Ils s’adressent bien aux individuels qu’aux groupes constituer ( groupe d’amis, photographes, comite d’entreprise…).

En Lodge

Les lodges et hôtels proposés sont sélèctionnés sur des critères de qualité (accueil, confort et service…) ou leur situation geographique (proche des sites a visiter, equilibre des distances d’une etape a l’autre). Selon le budget des participants, la formule lodge peut s’effectuer en hébergement standard en catégorie superieure ou en categorieluxe.

A DECOUVRIR EN NAMIBIE

  • 1 – DESERT DU NAMIB SOSSUSVLEI / DEAD VLEI
  • 2 – PARC NATIONAL D’ETOSHA
  • 3 – KAOKOLAND HIMBA / CHUTES D’EPUPA
  • 4 – DAMARALAND TWYFELFONTEIN / PALMWAG
  • 5 – CAPE CROSS
  • 6 – COTE DES SQUELETTES
  • 7 – FISH RIVER CANYON
  • 8 – LUDERITZ / KOLMANSKOP
  • 9 – SWAKOPMUND
  • 10 – WALVIS BAY
  • 11 – SANDWICH HARBOURD
  • 12 – BANDE DE CAPRIVI
  • 13 – DESERT DU KALAHARI
  • 14 – LA FORET DES CARQUOIS

L’un des sites les plus visités de Namibie. Un des plus vieux déserts du monde, qui abrite en son centre le lac asséché (la plupart du temps) de sossusvlei. Autour de lui se dressent des dunes gigantesques et fabuleuses (dont certains dépassent 300m de haut), qui déclinent leur gamme de couleurs ocre suivant les heures de la journée. A 4,5 kilomètres de l’entrée du parc de Namib Naukluft se situe le canyon de sesriem. Formé par la rivière Tsauchab qui a creuse une gorge de 30 mètres profondeur, il constitue en site de promenade agréable.

Le parc national d’Etosha est classé parmi les plus grandes réserves animalières d’Afrique, avec les 22270 km², le parc est un véritable sanctuaire de la vie sauvage ou vivent 114 espaces de mammifères, 340 variétés d’oiseaux… il s’étend autour d’un vaste lac asséché de couleur blanche qui lui a donné son nom. Passer 2 ou 3 nuits dans le parc pendant la saison sèche est fortement recommande.

Située au nord-ouest de la Namibie la région du Kaokoland est un vaste territoire de montagnes semi-désertiques ou les Himbas, peuple pasteur semi-désertiques, ont élu domicile. Opuwo en est la capitale administrative et constitue un des points de départ en direction des chutes d’Epupa, formées par le fleuve kunene. Il n’est pas conseillé de s’aventurer dans la région à l’ouest d’Opuwo et Epupa sans guide.

PALMWAG

Palmwag se distingue par ses immenses étendues recouvertes d’une couche de pierres quasi identiques et de couleur rougeâtre. La concession de palmwag abrite des rhinocéros noirs, les éléphants du désert, les zèbres de montagne, springboks, oryx, koudous, raphicères et une grande population de prédateurs : lions, guépards, léopards, hyènes…  Aucune clôture ne délimite la concession. Gibier et prédateurs vivent donc ici en toute liberté.

TWYFELFONTEIN

Le site de twyfelfontein est célèbre pour ses nombreuses gravures rupestres (désormais inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco). La visite s’effectue à pied. Nous vous conseillons de faire une excursion à la découverte des paysages du damaraland et à la recherche de la faune comme, les éléphants du désert, l’excursion se fait en véhicule 4×4 avec un guide (sous conditions météorologiques).

Découvert en 1486 par le Navigateur Portugais Diego Cao. Cape Cross abrite la plus importante des 15 colonies d’otaries à fourrure de Namibie.

Est la partie nord de la côte Atlantique de la Namibie au sud de l’Angola, à partir du fleuve Kunene au sud jusqu’au fleuve Swakop. Cette côte est originellement nommée ainsi, car elle est associée à l’imagerie populaire effrayante des naufrages de navires, ou d’échouage de bateaux dans le brouillard. Cependant, les plages étaient malheureusement en réalité jonchées tout le long de carcasses de baleines tuées par des chasseurs, ainsi que de Squelettes d’Otaries. Il y a tout de même quelques épaves de navires échoués et partiellement recouvertes par le sable.

Le Fish River Canyon est une réserve unique en Afrique par sa taille (le 2eme au monde après celui du grand Canyon dans le Colorado) et son intérêt géologique. En plein désert de rocaille, une véritable cassure du haut plateau fait soudain plonger le regard le long de murailles sombres et vertigineuse, au bas brille le filet vert de la Fish River. Ce canyon torturé, creusé par la rivière capricieuse sur une longueur de 160 kilomètres, avec des dénivelés de plus de 550 m de haut, digne de son cousin, le grand Canyon du Colorado aux Etat unis.

Lüderitz est une ville mirage établi dans l’un des ports les moins hospitaliers de la côte en Afrique. Elle a été fondé en 1883l’orsque Heinich Vogelsang a acheté une partie des terres au nom d’Adolph Lüderitz a un chef local Nama. Lüderitz abrite des bâtiments historiques notamment celui de la banque Deutsch Afrika, la gare, l’ancien bureau de poste et l’église bâtie sur les rochers ou Felsenkirche. Parmi les bâtiments importants, citons le Krappenhoft, Woerman, Troost, Kreplin et la Turnhalle.

Swakopmund devient rapidement le point d’accès à l’Afrique du Sud-Ouest et le ravitaillement complet de la colonie allemande fut achemine à travers cette petite ville. Le train pour Windhoek (la capitale de la Namibie) fut mis en œuvre des 1902, aujourd’hui plus de 30 000 habitants sont présents dans la ville. Swakopmund est une station balnéaire population avec une légère atmosphère nostalgique et très lente, caractérisée par de nombreux bâtiments de style colonial allemand. La largeur des rues est absolument incroyable, plus larges que dans bien des capitales ou même d’autoroutes, avec des poteaux électriques plantes en plein milieu.

Walvis bay isolée par le désert du Namib, abrite aujourd’hui plus de 52 000 habitants dont les activités sont principalement liées au port de commerce, à la pêche et aux salines. Tout autour, les nombreux lagons et les plages gigantesques sont restes le paradis des oiseaux.

Des milliers de flamants (roses et nains, dont la taille et la couleur diffèrent en raison de la diversité de leur alimentation), Pélicans, cormorans, Otaries, Dauphins, mola-mola et à nouveau les baleines fréquentent ses eaux. Walvis Bay est avant tout le grand port en eau profonde de la Namibie, haut lieu d’import et d’export (minerais) d’Afrique Australe. Egalement grand port de pêche, walvis bay est une ville industrielle tranquille qui commence à s’ouvrir au tourisme. Mais certains préfèrent son calme à l’animation qui anime Swakopmund les mois d’été Australe.

Sandwich Harbour est l’endroit dont beaucoup ont entendu parler, mais que très peu ont eu l’opportunité de visiter. Il s’agit d’une des lagunes les plus et uniques d’Afrique Australe, Enclavée entre l’Océan et les dunes du désert du Namib, lieu de concentration des oiseaux migratoires.

La bande de Caprivi (nommée ainsi en l’honneur du chancelier allemand Leo Von Caprivi) d’une longueur de 500 kilomètres et d’une largeur de kilomètres, offre un visage différent du reste de la Namibie. C’est une bande de terre qui se glisse entre l’Angola, le Botswana et la Zambie et qui vient toucher le Zimbabwe. Baignée par les rivières Kwando et Zambèze, elle prolonge le territoire namibien vers l’Est de l’Afrique Australe. C’est un véritable sanctuaire de la faune africaine ou les réserves naturelles de Mudumu et Mamili protègent l’abondante faune sauvage qui vient profiter des régions marécageuses depuis le Botswana, l’Angola et la Zambie.

Le Kalahari terre des bushmen, située entre les bassins des fleuves Zambèze et Orange, le désert semi-aride, couvre en fait une grande partie du Botswana et s’étend de part et d’autre de la Namibie à l’Afrique du sud.

Le Kokerboom tient son nom d’arbre à Carquois du fait que les chasseurs utilisaient ses branches légères pour en faire des carquois. Ce grand aloès, son nom scientifique est Aloe dichotoma, croit très lentement sur les sols rocheux. Son tronc est fibreux afin de retenir l’eau et décourager les animaux.

Kolmanskop un diamant sur le sable. La ville fantôme de kolmanskop avait été fondée en 1908 par des colons allemands, ce qui explique ce style architectural typique. La ville se situe à 10 kilomètres du port de Lüderitz au beau milieu de la  » Sperrgebiet”, la zone interdite opérée conjointement par le gouvernement namibien et la compagnie minière De Beers. Un beau jour d’Avril 1908, Zacharias Lewala, un ouvrier qui travaillait sur place à la construction d’une voie ferrée, trouva un diamant il le rapporta a son superviseur, l’inspecteur des voies ferrées allemandes August Strauch. Les allemands ne furent pas longs à y établir une colonie pour exploiter le champ ainsi découvert.